** Situer dans le temps- Identités et migrations – L’émigration flamande

  • Année : 3e
  • Prérequis : rural, industrialisation
  • Durée approximative: 30 minutes
  • Niveau de complexité 

1. Contextualisation dans le parcours en FHG

La Belgique a connu au cours de son histoire divers mouvements d’immigration, mais aussi d’émigration. Cette situation d’apprentissage propose de travailler des apprentissages historiens autour des migrations flamandes au XIXe siècle, comme la contextualisation d’informations, l’analyse et l’identification de concordances entre documents. 

2. Documents

  • Document 1 : Carte de la variation de la population belge entre 1846 et 1856, dans Atlas numérique pour l’EDM, mai 2020.

  • Document 2

« En pays flamand et plus particulièrement dans les deux Flandres, l’industrie linière en majeure partie rurale, régresse dès 1837 faute de débouchés.

La mécanisation et la concurrence étrangère seront fatales aux quelques 250.000 Flandriens vivant d’une [activité artisanale] à domicile. Dans ce contexte surgira la maladie de la pomme de terre dès la récolte de l’été 1845 tandis que l’année 1846 fut désastreuse pour l’ensemble des cultures. La hausse de la mortalité et le recul de la natalité expliquent en partie la régression de la population des deux Flandres. Le fait majeur est une émigration massive. Il est probable qu’elle a débuté bien avant 1846 mais la crise alimentaire accentua le mouvement. G. Jacquemyns reprend une information du Journal de Bruges selon laquelle de la seule ville de Tielt, 200 ouvriers émigrèrent en France du 1er janvier au 15 août 1846. […] Bien d’autres ouvriers flandriens prirent le chemin de la Wallonie; sur les 18.557 individus ayant quitté la Flandre occidentale entre 1845 et 1850, 10.667 se dirigèrent vers une autre province belge.

En Wallonie par contre, et plus précisément à Liège et à Charleroi, l’industrialisation est à son apogée. De simples villages accèdent au rang de centre industriel, la demande de main d’œuvre est intense et l’immigration sera massive.

Un facteur non négligeable favorisant cette immigration flamande n’est autre que l’amélioration des moyens de transports et en l’occurrence, l’ouverture de lignes de chemins de fer. »

Michel POULAIN, Michel FOULON, L’immigration flamande et la Wallonie: évaluation à l’aide d’un indicateur anthroponymique. , Moniteur belge d’histoire moderne 1981 1-2, pp.224-226 . consulté le 13 mai 2020.

3. Consignes

Consigne pour la tâche : sur la base des documents ci-dessus, rédige un court texte contextualisant tes observations du document 1. Pour cela, mets en lien 2 espaces significatifs de la carte avec au moins 2 repères temporels pertinents, et identifie une concordance entre les deux documents. 

Exemple de questions pour aider à la compréhension du document 1 (carte) :

  • Explique avec tes propres mots la signification de l’objet de la carte ; 
  • Cite l’époque concernée par cette carte ; 
  • Associe un siècle et un phénomène historique à cette époque ; 
  • Nomme l’information représentée par les couleurs vertes et rouges ; 
  • Entoure un espace, pour chacune des couleurs, où celles-ci sont les plus présentes ;
  • Nomme chacun de ces espaces à l’aide de 2 repères spatiaux pertinents. 
  • Rédige une phrase (ou deux) de tes observations concernant ces deux espaces. 3 éléments sont demandés. 

Exemple de questions pour aider à la compréhension du document 2

  • Cite trois éléments ayant eu un impact sur la population flamande dans la première moitié du XIXe siècle; 
  • Distingue à l’aide d’un exemple les notions d’émigration et d’immigration ; 
  • Cite deux faits qui poussent la population flamande à quitter sa région ;
  • Nomme deux régions où le population flamande se rend. 
  • Le développement économique de la Flandre et de la Wallonie est-il identique au XIXe siècle ? Justifie ta réponse en surlignant deux extraits dans le document 2.
  • Énonce un facteur facilitant ce mouvement de population. 
  • Rédige une courte phrase mettant en évidence un lien, une concordance entre les documents 1 et 2 

4. Exemple de production(s) attendue(s)

Consigne pour la tâche : sur la base des documents ci-dessus, rédige un court texte contextualisant tes observations du document 1. Pour cela, mets en lien 2 espaces significatifs de la carte avec au moins 2 repères temporels pertinents, et identifie une concordance entre les deux documents. 

Exemple de questions pour aider à la compréhension du document 1 (carte) :

  • Explique avec tes propres mots la signification de l’objet de la carte ; Il s’agit de l’augmentation ou de la diminution de la population au cours d’une période, ici la décennie 1846-1856
  • Cite l’époque concernée par cette carte ; 1846-1856
  • Associe un siècle et un phénomène historique à cette époque ; 19e siècle, révolution industrielle, …
  • Nomme l’information représentée par les couleurs vertes et rouges ; le vert concerne l’augmentation de la population et le rouge la diminution en %
  • Entoure un espace, pour chacune des couleurs, où celles-ci sont les plus présentes ;

  • Nomme chacun de ces espaces à l’aide de 2 repères spatiaux pertinents. 
    • 1 : l’espace se situe au Nord-Ouest de la Belgique, le long de la frontière franco-belge, et concerne l’essentiel de la Flandre occidentale, limité à l’Est par Gand, et Bruxelles (non-compris), et au Nord par les Pays-Bas, …
    • 2 : l’espace se situe en Wallonie, s’étendant du sillon Sambre et Meuse vers le Sud de la Province de Luxembourg sans inclure l’Est de la Province de Liège,
  • Rédige une phrase (ou deux) de tes observations concernant ces deux espaces. 3 éléments sont demandés.

Entre 1846 et 1856, période de la famine de la pomme de terre, la Flandre occidentale a perdu beaucoup de population tandis que une bonne partie de la Wallonie a vu sa population augmenter

Exemple de questions pour aider à la compréhension du document 2

  • Cite trois éléments ayant eu un impact sur la population flamande dans la première moitié du XIXe siècle; 
    • Régression de l’industrie linière à partir de 1837;
    • Maladie de la pomme de terre dès 1845 ;
    • Cultures désastreuses en 1846;
    • Hausse de la mortalité et recul de la natalité. 
  • Distingue à l’aide d’un exemple les notions d’émigration et d’immigration ; 
    • Les ouvriers flamands quittent massivement la Flandre pour la Wallonie ou la France. Il s’agit d’émigration. 
    • L’arrivée en Wallonie d’ouvriers flamands est un exemple d’immigration du point de vue de la Wallonie. 
  • Cite deux faits qui poussent la population flamande à quitter sa région ;
    • la famine liée à la maladie de la pomme de terre et ensuite à de mauvaises récoltes ;
    • La forte diminution de l’activité artisanale à domicile dans l’industrie linière lié à la mécanisation et la concurrence étrangère ; 
  • Nomme deux régions où le population flamande se rend. En France et en Wallonie. 
  • Le développement économique de la Flandre et de la Wallonie est-il identique au XIXe siècle ? Justifie ta réponse en surlignant deux extraits dans le document 2.

« En pays flamand et plus particulièrement dans les deux Flandres, l’industrie linière en majeure partie rurale, régresse dès 1837 faute de débouchés.

La mécanisation et la concurrence étrangère seront fatales aux quelques 250.000 Flandriens vivant d’une [activité artisanale] à domicile. Dans ce contexte surgira la maladie de la pomme de terre dès la récolte de l’été 1845 tandis que l’année 1846 fut désastreuse pour l’ensemble des cultures. La hausse de la mortalité et le recul de la natalité expliquent en partie la régression de la population des deux Flandres. Le fait majeur est une émigration massive. Il est probable qu’elle a débuté bien avant 1846 mais la crise alimentaire accentua le mouvement. G. Jacquemyns reprend une information du Journal de Bruges selon laquelle de la seule ville de Tielt, 200 ouvriers émigrèrent en France du 1er janvier au 15 août 1846. […] Bien d’autres ouvriers flandriens prirent le chemin de la Wallonie; sur les 18.557 individus ayant quitté la Flandre occidentale entre 1845 et 1850, 10.667 se dirigèrent vers une autre province belge.

En Wallonie par contre, et plus précisément à Liège et à Charleroi, l’industrialisation est à son apogée. De simples villages accèdent au rang de centre industriel, la demande de main d’œuvre est intense et l’immigration sera massive.

Un facteur non négligeable favorisant cette immigration flamande n’est autre que l’amélioration des moyens de transports et en l’occurrence, l’ouverture de lignes de chemins de fer. »

Michel POULAIN, Michel FOULON, L’immigration flamande et la Wallonie: évaluation à l’aide d’un indicateur anthroponymique. , Moniteur belge d’histoire moderne 1981 1-2, pp.224-226 . consulté le 13 mai 2020.

  • Énonce un facteur facilitant ce mouvement de population. l’ouverture de lignes de chemins de fer.
  • Rédige une courte phrase mettant en évidence un lien, une concordance entre les documents 1 et 2. Le document 1 montre une diminution de la population en Flandre entre 1846 et 1856. Celle-ci est confirmée par le document 2 qui parle d’émigration massive en Flandre, dans ces mêmes années, à cause de l’industrialisation et de la famine. 

5. Apprentissages à structurer dans le cours

  • Ressources:
    • concept : migration (acteurs, lieux, facteurs, ampleur);  identité culturelle (langues, origines).  L’enseignant veillera à structurer le concept en illustrant chaque caractéristique par un exemple concret de la situation d’apprentissage).
    • savoirs : émigration flamande au XIXe siècle, révolution industrielle, repères spatiaux belges.
    • savoir-faire: lire une carte, identifier dans un document une ou des caractéristiques du concept, …

6. Exemple de grille d’évaluation des apprentissages et des acquis

Eléments évalués
Indicateurs de qualité Pondération
Tâche

– 2 espaces pertinents sont nommés ; 

-Une concordance entre les 2 documents est identifiée; 

-2 repères temporels pertinents sont cités ; 

0-1-2

0-2

 

0-1-2

Savoir-faire Lire un document

-Expliciter l’objet de la carte ; 

-L’époque de la carte est citée ; 

-2 espaces pertinents sont entourés et nommés à l’aide de 2 repères temporels pertinents; 

-la légende est expliquée;

0-1-2

0-1

0-2-4

 

0-1

Identifier les caractéristiques d’un concept

-3 éléments observés sont résumés dans une courte phrase ; 

– 2 faits/facteurs d’émigration de la population flamande;

-2 lieux de destination de la population flamande sont nommés ; 

-Un élément facilitateur (= facteur) de l’émigration est nommé;

0-1-2-3

 

0-1-2

 

0-1-2

0-1

Contextualiser

-un siècle et un phénomène historique sont associés à la date de l’objet représenté sur la carte ; 

-3 éléments ayant impacté les conditions de vie de la population flamande sont nommés ; 

-2 éléments du texte montrant l’industrialisation de la Wallonie au 19e siècle sont soulignés dans le texte; 

0-1-2

 

0-1-2-3

 

0-1-2

 

Savoir Illustrer une notion par un exemple (sur la base de ses connaissances)

-L’élève illustre correctement l’émigration et l’immigration par un exemple;

0-2-4

7. Piste(s) pour le transfert et/ou la certification des apprentissages

Le même exercice peut être fait sur une autre carte, comme celle présentant la variation de la population lié à une des deux guerres mondiales.

8. Ressources pour l’enseignant : 

– Cet objet peut également être abordé sur la base du dossier 41 du manuel Terrhistoire – Tome 1 

 

-Un dossier pédagogique réalisé par le Grand Hornu existe sur la thématique des « Flamands en Wallonie ». 

Dossier documentaire : Migrants flamands en Wallonie

-L’émission radio « Un jour dans l’Histoire » du 11 mai 2017 concerne également cette thématique. 

-Un document d’Yves Quairiaux pour l’IHOES existe également sur le même sujet. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *