Inscrire dans une perspective historique sous l'angle de la "comparaison"

lampe-histoire3
UAA3HISD3

En lien avec la compétence disciplinaire “comparer” au 3e degré

Explicitation de la compétence:

Comparer des situations dans le temps en vue d’identifier des permanences et/ou des changements, de mettre en évidence des évolutions.
La visée de cette compétence est d’amener l’élève à comparer des réalités sociales passées et/ou présentes et liées à la diversité culturelle, la citoyenneté active, l’insertion socioprofessionnelle, l’environnement.
Pour le dire autrement, il s’agit de le rendre capable de repérer des différences et des ressemblances entre des modes de vivre, de produire, de gouverner, d’échanger… dans deux sociétés autrefois ou dans une société hier et aujourd’hui, et ce en vue d’identifier des permanences et/ou des changements, de mettre en évidence des évolutions.

Tâches

Souligné italique = ce qui complète les éléments déjà appris au 2e degré

Conditions de réalisation des tâches

Processus « transférer »

À partir d’un nombre limité de documents inédits relatifs à deux situations dont une non vue en classe :

  • construire un support de communication (tableau, schéma, poster, court texte, représentation du temps) qui met en évidence, selon les cas, des permanences ou des changements en lien avec le concept abordé ;
  • énoncer un ou plusieurs facteurs explicatifs de ces permanences et de ces changements

Pour y arriver, l’élève aura appris à :

Processus « connaitre»

  • expliciter les principes organisateurs d’un support permettant de comparer des informations (tableau, schéma, poster, court texte, représentation du temps);
  • énoncer des caractéristiques du concept abordé et les expliciter à partir d’un exemple vu en classe;

Processus « appliquer»

  • identifier dans un document inédit, mais d’un genre familier, relatif à une situation vue en classe, une ou des caractéristiques du concept abordé;
  • identifier des permanences ou des changements concernant une caractéristique du concept abordé dans des documents inédits, mais d’un genre familier, relatifs à deux situations dont une non vue en classe;
  • expliquer des permanences ou des changements vus en classe en utilisant des repères temporels pertinents.
  • le type de support de communication (tableau, schéma poster, représentation du temps…) est choisi par l’élève parmi différents types auxquels il a été familiarisé;
  • le support de communication fabriqué par l’élève doit répondre à une question de recherche qui a trait aux ressemblances et aux différences entre deux réalités sociales : l’une a été étudiée en classe, l’autre non;
  • la question de recherche porte sur une situation nouvelle mais est proche de celle étudiée et relative au moment-clé étudié;
  • la comparaison suppose la mobilisation des attributs d’un concept qui est nommé par l’enseignant;
  • la comparaison porte sur un ensemble limité de documents nouveaux, variés (documents textuels et non textuels),  d’un genre familier, d’un niveau de complexité adapté.
  • les documents sont des traces du passé (témoignages) ou des travaux (points de vue);
  • les documents sont pertinents : ils renseignent sur les deux réalités sociales qu’il s’agit de comparer et permettent de répondre à la question de recherche;
  • les documents sont rassemblés dans deux corpus distincts et clairement identifiés comme tels : le premier renseigne sur la situation vue en classe ; le second sur la situation nouvelle;
  • les documents donnent des informations sur un ou plusieurs attributs du concept tel qu’il a été appris de telle sorte que le concept soit un réel outil d’interprétation des documents;
  • les informations fournies par les documents sont explicitement datées ou situées dans le temps et l’espace;
  • les documents ne posent pas de problèmes critiques : leurs informations sont réputées fiables;
  • le ou les facteurs explicatifs des permanences ou des changements sont liés à des repères temporels et/ou des connaissances appris et mémorisés;
  • lélève rédige un court texte dans lequel il énonce le ou les facteurs explicatifs des permanences ou des changements ; ceux-ci sont liés à des repères temporels et/ou des connaissances appris et mémorisés.