** Comparer- acquis sociaux et politiques- le Chômage temporaire

  • Année: 5e
  • Durée approximative: 30 minutes
  • Niveau de complexité :

1. Contextualisation dans le parcours en FHG

La situation d’apprentissage suivante propose de faire apprendre l’évolution d’acquis sociaux et politiques par la comparaison entre deux époques différentes concernant l’aide octroyée en cas d’incapacité de travail.

En choisissant un exemple actuel (le chômage temporaire en période de confinement lié au Covid-19), il s’agit de faire prendre conscience aux élèves que l’aide octroyée par l’Etat n’a pas toujours existé et qu’elle est le résultat de luttes.

Cette situation d’apprentissage, et plus largement le cours de FHG, ne cherche donc pas à faire apprendre à l’élève le fonctionnement de la sécurité sociale (ce que il apprendra par ailleurs au cours de FSE).

2. Documents

  1. Extrait de l’Edition spéciale du JT19h30 de La Une du 18 mars 2020, consulté le 20 mars 2020.

Document 2:

La révolution industrielle du 19e siècle a favorisé l’essor économique de la Belgique mais a provoqué en même temps une pauvreté importante au sein de cette nouvelle classe qu’elle a créée : la classe ouvrière. Celle-ci, tirant son unique moyen de subsistance de la « location de sa force de travail », apparaît comme particulièrement vulnérable. D’autant plus que l’urbanisation et l’exode massif des populations des campagnes vers les villes ont entraîné la rupture des solidarités familiales et communautaires.

Que se passe-t-il quand le travailleur perd son emploi ? Quand les chômeurs n’ont pas d’aide de leur famille, qu’ils ne reçoivent pas de subsides de leur syndicat, il ne leur reste que le recours à la mendicité pour ne pas mourir de faim. Le monde politique de l’époque, se conformant aux thèses libérales classiques, est opposé à toute intervention des pouvoirs publics dans ce qu’il considère comme un domaine privé. L’Etat repousse toute forme d’intervention et applique la formule libérale : « aide-toi toi-même » ! Le travailleur ne peut alors bénéficier que d’œuvres d’assistance. […] En témoigne Pieter Daens imprimeur à Alost, lors de l’enquête relative à la condition ouvrière en 1886 : « Une grande crise existe depuis juin 1885, par suite de la cessation du travail dans la grande fabrique Jelie. Beaucoup d’ouvriers sont sans ouvrage ; d’autres ne gagnent que 5, 6 et 7 francs par semaine. Ils seraient morts de faim sans les secours du comité institué à cette fin, et particulièrement sans la bienfaisance privée. Il y a des familles qui patronnent et soutiennent 5, 6 et plus de familles pauvres.»

Il apparaît clairement que les ouvriers, soumis à l’arbitraire patronal, ont besoin d’associations d’entraide dont les patrons se méfient ! L’affilié syndical devient membre de la caisse de chômage créée au sein de l’organisation. En cas de chômage involontaire, la caisse lui verse une petite indemnité pendant une soixantaine de jours. Cette allocation a une importante conséquence car le syndicat dispose, par ce biais, d’une certaine emprise sur le fonctionnement du travail. Toutefois ces caisses de chômage sont apparues assez tardivement en Belgique. Étant donné les bas salaires, les ouvriers pouvaient difficilement se permettre une épargne-assurance. En outre, les caisses de chômage syndicales avaient une efficacité limitée puisqu’elles étaient alimentées uniquement par les cotisations de leurs membres.

Ce n’est qu’en 1907 que, pour la première fois, l’État intervient directement, quoique modestement dans le secours aux chômeurs. Il octroie au Ministère de l’Industrie et du travail un budget de 10.000 frs destiné à soutenir les caisses de chômage. Il faudra attendre la Première Guerre mondiale et la crise économique qui s’ensuit pour que l’État crée et finance une institution destinée à soutenir les victimes du chômage : le «Fonds national de crise».

Durant la Deuxième Guerre mondiale, patrons, représentants des syndicats et quelques hommes politiques vont négocier un Pacte social qui, en échange de la paix sociale, se propose de développer un système de sécurité sociale moderne. Le projet définit le futur système de sécurité sociale autour de quatre axes :

› Rendre obligatoires l’assurance chômage et l’assurance maladie et conserver les structures déjà créées pour les pensions et les allocations familiales ;

› soumettre tous les salariés à l’assurance ;

› centraliser la perception des cotisations ;

› rendre les assurances sociales plus généreuses qu’avant-guerre pour qu’elles constituent un réel remplacement de revenus.

Ce projet va séduire le gouvernement belge revenu d’exil. En 1944, il créera l’Office National de Sécurité Sociale.

Document de synthèse compilant des extraits des sites du carhop et de discri.be

1 Commission du travail, vol. II, p. 71, Bruxelles, 1887.

3. Consignes:

L’enseignant veillera à choisir et/ou adapter la consigne en fonction des prérequis des élèves concernant notamment la société pré-industrielle.

Consignes pour réaliser la compétence

a) Réalise un tableau à double entrée afin de comparer par 3 fois minimum la situation des travailleurs dans l’incapacité de travailler à 3 époques différentes. La période pré-industrielle figurera parmi ces époques, et son contenu sera basé sur les connaissances acquises antérieurement.

b) Sur la base du tableau, rédige un court commentaire mettant en évidence une permanence et un changement. Tu veilleras également à insérer dans ton commentaire une repère temporel pertinent en lien avec cette permanence ou ce changement.

Autres consignes pour amener l’élève à réaliser la compétence

  • Identifie l’époque dont il est question dans chaque document; 
  • Associe chaque époque à un « type » de société; 
  • Associe chaque époque à un repère temporel pertinent en lien avec l’aide en cas d’incapacité de travail ; 
  • Identifie les personnes en incapacité de travailler (chômage); 
  • Liste les aides auxquelles ces personnes peuvent faire appel ou attendre en cas d’incapacité de travailler ;
  • Réalise un tableau de comparaison à l’aide de tes réponses aux questions précédentes.

OU

A l’aide des deux documents précédents, complète le tableau suivant : 

Epoque Avant le 19e siècle 19e siècle Aujourd’hui
« type » de société essentiellement rurale et artisanale    
Repère temporel /    
Bénéficiaires tout un chacun     
Aide famille, corporations (avant 1791), mendicité, bienfaisance, …    

Autres consignes pour vérifier la compréhension du document 2 :

  1. Révolution industrielle : 
    1. Nomme l’invention à l’origine de la Révolution industrielle :
    2. Cite le siècle principal de l’industrialisation :
    3. Nomme les 2 classes sociales associées à cette période :
  2. Donne un synonyme ou une courte explication avec tes mots de : 
    1. urbanisation : 
    2. exode :
  3. Entoure la bonne réponse : en politique, classiquement, on classe les libéraux à : droite – centre – gauche.
  4. Coche la bonne affirmation : d’après le texte, les libéraux seraient pour : 
    • davantage d’aides de la famille; 
    • davantage d’aides de l’Etat pour soutenir les nécessiteux; 
    • aucune aide de l’Etat: c’est à chacun de trouver les moyen de s’en sortir par soi-même.
  5. Entoure la bonne réponse (plusieurs sont possibles : 
    • Face aux difficultés, l’ouvrier du 19e siècle pouvait trouver de l’aide auprès des patrons / de l’Etat, des associations de bienfaisance/ des syndicats.
  6. Coche la bonne proposition : les caisses de chômage ont été créées 
    • avant 1907;
    • en 1907 ;
    • Après 1918 :
    • En 1944.
  7. Coche la ou les bonne(s) proposition(s). Les caisses de chômage existaient pour tous les travailleurs.
    • Non, seuls ceux qui cotisaient y avaient droit au 19e siècle; 
    • Oui, à partir de la création de l’ONSS en 1944 ; 
    • Oui, à la suite de la Première Guerre mondiale, tous les travailleurs y avaient droit.

4. Exemples de production(s) attendue(s)

Consignes pour réaliser la compétence

a) Réalise un tableau à double entrée afin de comparer la situation des travailleurs dans l’incapacité de travailler à deux époques différentes.

Epoque 19e siècle Aujourd’hui
« type » de société industrielle mixte
Repère temporel Révolution industrielle-syndicats 1944 : ONSS
Bénéficiaires ouvriers qui cotisent tout travailleur
Aide associations de bienfaisance, mendicité, syndicats aide de l’Etat, (associations, famille, …)

b) Sur la base du tableau, rédige un court commentaire mettant en évidence une permanence et un changement. Tu veilleras également à insérer dans ton commentaire une repère temporel pertinent en lien avec cette permanence ou ce changement.

En cas d’impossibilité de travail, l’ouvrier du 19e siècle et le travailleur actuel ne se trouvent pas face à la même situation. En effet, depuis 1944 et l’institutionnalisation de la sécurité sociale, l’Etat apporte une aide à tout travailleur dans cette situation. Ce qui n’était pas le cas au 19e siècle, époque à laquelle les syndicats sont apparus et ont notamment mis en place des caisses de chômage dont les bénéficiaires étaient uniquement les ouvriers cotisants. Ceux qui ne cotisaient pas n’avaient d’autre choix que de faire appel aux associations de bienfaisance ou à la mendicité, parfois à l’aide de la famille si elle n’était pas trop éloignée.

Autre consigne pour amener l’élève à réaliser la compétence

Epoque Avant le 19e siècle 19e siècle Aujourd’hui
« Type » de société essentiellement rurale et artisanale industrielle mixte
Repères temporels / Révolution industrielle-syndicats 1944 : ONSS
Bénéficiaires / ouvriers qui cotisent tout travailleur
Aide famille, communauté, mendicité, bienfaisance associations de bienfaisance, mendicité, syndicats aide de l’Etat

Autre consigne pour vérifier la compréhension du document 2

  1. Révolution industrielle : 
    1. Nomme l’invention à l’origine de la Révolution industrielle : la machine à vapeur de J. Watt
    2. Cite le siècle principal de l’industrialisation : 19e siècle
    3. Nomme les 2 classes sociales associées à cette période : bourgeoisie et ouvrière/prolétariat
  2. Donne un synonyme ou une courte explication avec tes mots de : 
    1. urbanisation : développement des villes par l’augmentation de leur population. L’urbanisation entraîne un changement de mode de vie, de société.
    2. exode : départ massif et durable d’un endroit pour un autre, ici la campagne pour la ville.
  3. Entoure la bonne réponse : en politique, classiquement, on classe les libéraux à : droite – centre – gauche.
  4. Coche la bonne affirmation : d’après le texte, les libéraux seraient pour : 
    • davantage d’aides de la famille; 
    • davantage d’aides de l’Etat pour soutenir les nécessiteux; 
    • aucune aide de l’Etat: c’est à chacun de trouver les moyen de s’en sortir par soi-même.
  5. Entoure la bonne réponse (plusieurs sont possibles : 
    • Face aux difficultés, l’ouvrier du 19e siècle pouvait trouver de l’aide auprès des patrons / de l’Etat, des associations de bienfaisance/ des syndicats.
  6. Coche la bonne proposition : les caisses de chômage ont été créées 
    • avant 1907;
    • en 1907 ;
    • Après 1918 :
    • En 1944.
  7. Coche la ou les bonne(s) proposition(s). Les caisses de chômage existaient pour tous les travailleurs.
    • Non, seuls ceux qui cotisaient y avaient droit au 19e siècle; 
    • Oui, à partir de la création de l’ONSS en 1944 ; 
    • Oui, à la suite de la Première Guerre mondiale, tous les travailleurs y avaient droit.

5. Apprentissages à structurer dans le cours

L’enseignant veillera à nuancer l’exemple actuel en précisant qu’il s’agit de chômage temporaire pour raison exceptionnelle, et qu’il existe d’autres circonstances pour lesquelles une personne peut avoir droit au chômage que celle présentée ici.

  • Tâche: réaliser un tableau à double entrée afin de mettre en évidence une permanence et un changement.
  • Ressources:
    • concepts : démocratie/autoritarisme : droits/libertés ; stratification sociale : groupes sociaux
    • repères temporels/spatiaux : Révolution industrielle, sécurité sociale (1944), guerres mondiales, 
    • savoir-faire: sélectionner des informations dans un document, identifier des repères temporels pertinents, identifier des caractéristiques du concept.

6. Exemple de grille d’évaluation pour la tâche

Eléments évalués
Indicateurs de qualité Pondération
Tâche Réaliser le tableau (forme)

Le tableau compare 3 époques différentes; 

Le tableau contient 3 critères de comparaison pertinents

Le contenu du tableau est succinct, clair, exact et pertinent.

0-1-2-3

0-1-2-3

0-1-2-3-4-5-6-7-8-9

Mise en évidence d’une permanence, d’un changement une permanence et un changement sont correctement identifié ;  0-2-4
Ressources Repères temporels/spatiaux 1944 et la mise en place de la sécurité sociale est identifié comme repère temporel pertinent 0-1-2

7. Piste(s) pour le transfert et/ou la certification des apprentissages

Cette situation d’apprentissage peut être reproduite pour toute liberté, droit social ou politique pour autant que la comparaison se fasse entre époques suffisamment éloignées temporellement pour permettre la mise en évidence d’une évolution.

Par exemple : congés annuels, pensions, suffrage universel, égalité salariale, liberté d’expression, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *