Progression des apprentissages du 2e au 3e degré en géographie

L’élève inscrit dans un contexte spatial un thème  en vue d’éclairer des enjeux sociétaux liés à a diversité, la citoyenneté active, l’insertion socioprofessionnelle, l’environnement

2e degré

Les processus sont exclusivement évalués sur base de la maitrise des ressources définies pour les thèmes :

  • étalement urbain en Europe et en Amérique du Nord à l’échelle de leur zone d’influence
  • migrations en Belgique de l’échelle locale à l’échelle mondiale
  • accès à l’eau dans lazone climatique méditerranéenne à l’échelle locale et régionale
  • risques naturels (séismes et inondations) dans le monde à l’échelle locale, régionale et mondiale

3e degré

Les processus sont exclusivement évalués sur base de la maitrise des ressources définies pour les thèmes :

Première unité d’acquis d’apprentissage – décrire le contexte spatial du thème

(en lien avec la compétence disciplinaire “positionner et situer dans l’espace)

Processus “appliquer”

À partir de documents variés,

  • décrire la répartitionspatiale de l’objet étudié en vue de mettre en évidence des des disparités spatiales en utilisant les repères et le vocabulaire adéquat, sous différentes formes,
  • décrire la répartition spatiale de l’objet étudié à deux moments donnés en vue de mettre en évidence sa dynamique spatiale, en utilisant les repères et le vocabulaire adéquat, sous différentes formes.

Processus “transférer”

Sur base d’un dossier documentaire nouveau et pour un espace donné, décrire, sous une forme au choix, la répartition et/ou la dynamique spatiale d’objets liés à un thème en vue de mettre en évidence des disparités spatiales, en utilisant les repères et le vocabulaire adéquat.

Cela implique que l’élève aura appris à :

Processus “connaitre”

  • énoncer les principales caractéristiques des concepts liés au thème étudié et les expliciter à partir d’exemples vus en classe ;
  • énoncer des références spatiales en lien avec le thème étudié et les positionner sur une carte.

 

Cela implique que l’élève aura appris à :

Processus “connaitre”

  • énoncer les principales caractéristiques des concepts liés au thème étudié et les expliciter à partir d’exemples vus en classe ;
  • énoncer des références spatiales en lien avec le thème étudié et les positionner sur une carte.

Processus “appliquer”

  • à partir de documents variés,
    • décrire la répartition spatiale des objets étudiés pour mettre en évidence des disparités spatiales, en utilisant les repères et le vocabulaire adéquats, sous différentes formes ;
    • décrire la répartition spatiale des objets étudiés à au moins deux moments pour situer leur dynamique, en utilisant les repères et le vocabulaire adéquats sous différentes formes ;
    • comparer ces disparités spatiales ou ces dynamiques spatiales en les plaçant dans un cadre spatial plus large pour relativiser leur importance, en utilisant les repères et le vocabulaire adéquats.

Deuxième unité d’acquis d’apprentissage – expliquer des relations entre le thème et son contexte spatial

(en lien avec la compétence disciplinaire “établir l’existence de liens entre des composantes du territoire)

Processus “appliquer”

À partir de documents variés :

  • identifier des liens entre des composantes du territoire et la répartition spatiale des objets étudiés pour mettre en évidence des facteurs de localisation. Expliquer cette répartition spatiale sous différentes formes ; 
  • identifier des liens entre des composantes du territoire et la dynamique spatiale des objets étudiés pour mettre en évidence des facteurs de localisation.  Expliquer cette dynamique spatiale sous différentes formes.

Processus “transférer”

Sur base d’un dossier documentaire nouveau et pour un espace donné, expliquer, sous une forme au choix, la répartition ou la dynamique spatiale d’objets liés à un thème.

Cela implique que l’élève aura appris à :

Processus “connaitre”

  • énoncer les principales caractéristiques des concepts liés au thème étudié et les expliciter à partir d’exemples vus en classe.

Cela implique que l’élève aura appris à :

Processus “connaitre”

  • énoncer les principales caractéristiques des concepts liés au thème étudié et les expliciter à partir d’exemples vus en classe ;
  • expliciter la notion de facteur de localisation et l’illustrer à travers des exemples vus en classe.

Processus “appliquer”

  • à partir de documents variés,
    • identifier des liens entre des composantes du territoire et la répartition spatiale des objets étudiés pour mettre en évidence des facteurs de localisation. Expliquer cette répartition spatiale sous différentes formes ; 
    • identifier des liens entre des composantes du territoire et la dynamique spatiale des objets étudiés pour mettre en évidence des facteurs de localisation. Expliquer cette dynamique spatiale sous différentes formes.

Troisième unité d’acquis d’apprentissage – communiquer le contexte spatial du thème

(en lien avec la compétence disciplinaire “utiliser des représentations cartographiques pour décrire / expliquer une répartition spatiale / une dynamique spatiale”)

Processus “transférer”

À partir de documents variés concernant une situation nouvelle en lien avec les thèmes, sur base d’un fond de carte donné, compléter une représentation cartographique pour décrire la répartition spatiale d’objets dans l’espace.

Processus “transférer”

À partir de documents variés concernant une situation nouvelle en lien avec les thèmes, compléter une carte schématique/croquis cartographique pour décrire la répartition spatiale/ la dynamique spatiale/ d’objets dans l’espace.

Au départ d’un dossier composé de quelques cartes, sélectionner les représentations fiables (qui respectent les règles de base de la cartographie) et justifier son choix.

Cela implique que l’élève aura appris à :

Processus “connaitre”

  • identifier les principaux types de représentations cartographiques ;
  • énoncer les éléments constitutifs d’une représentation cartographique ;
  • énoncer les caractéristiques des figurés cartographiques;

Processus “appliquer”

  • à partir d’un portefeuille donné de représentations cartographiques familières et diversifiées :
    • sélectionner la ou les représentations cartographiques pertinentes pour décrire une répartition/une dynamique spatiale d’objets en lien avec le thème étudié ;
    • représenter sur une carte, à l’aide de figurés cartographiques, les zones de faible ou de forte valeur pour décrire des disparités spatiales en lien avec le thème étudié.
  • à partir d’un portefeuille donné de représentations cartographiques familières, diversifiées et utilisant le même type de figuré que celui utilisé pour l’objet traité, sélectionner des représentations cartographiques qui sont en lien avec une disparité spatiale observée.

Cela implique que l’élève aura appris à :

Processus “connaitre”

  • énoncer les éléments constitutifs d’une représentation cartographique ;
  • expliciter l’utilisation des figurés cartographiques.

Processus “appliquer”

  • à partir d’un portefeuille donné de représentations cartographiques familières et diversifiées :
    • sélectionner la ou les représentations cartographiques pertinentes pour décrire une répartition/une dynamique spatiale d’objets en lien avec le thème étudié ;
    • représenter sur une carte, à l’aide de figurés cartographiques, les zones de faible ou de forte valeur pour décrire des disparités spatiales en lien avec le thème étudié ;
    • sélectionner des représentations cartographiques qui sont en lien avec une disparité spatiale observée.
  • à partir d’une carte, identifier le respect ou non des règles de base de la cartographie pour justifier des raisons de se fier ou non à cette représentation.